Puppetry & Poésie, le rapport unique à la marionnette dans l’univers de Philippe Genty

Du 6 au 17 mars 2023 (70 heures)
Avec Simon T. Rann & Greta Bruggeman

OBJECTIF GÉNÉRAL

  1. 3 jours : 6, 7, 8 mars
    Apprendre les techniques de base pour construire une « marionnette portée ».
  2. 3 jours : 9, 10, 13 mars
    Apprendre les principes de base de la manipulation tels qu’ils sont été appliqués par la Cie Philippe Genty, et développé par la suite par Simon T. Rann au cours de ses années d’expérience en tant que marionnettiste.
  3. 2 jours : 14, 15 mars
    Appliquer ces principes à différents styles de marionnettes, aux objets et aux matériaux.
  4. 2 jours : 16, 17 mars
    Comprendre le potentiel des marionnettes, des objets et des matériaux pour parler un langage visuel et poétique qui ne s’appuie pas sur les mots

 

Nombre de participants : 6
Public visé : Artistes de toute forme de spectacle vivant, débutants ou expérimenté, qui souhaitent s’initier à l’art de la fabrication de marionnettes et de la manipulation, et tous ceux qui veulent s’initier au théâtre visuel.
Prérequis : 2 ans d’expérience professionnelle sur scène, pas nécessairement avec la marionnette

Frais pédagogiques : 1520,00 € tarif AFDAS, autres tarifs nous consulter
Date limite de candidature : 12 février  2023

FORMATEURS

Simon T. Rann

Marionnettiste-comédien, enseignant, metteur en scène et créateur de théâtre spécialisé dans la marionnette et le théâtre visuel. Il possède une vaste expérience sur scène, à la télévision et au cinéma, notamment dans la création et la tournée de spectacles avec la Cie Philippe Genty pendant plus de 20 ans. Il anime des ateliers pour des écoles de théâtre et de marionnettes, des compagnies et des festivals dans de nombreuses régions du monde, et crée des spectacles pour lui-même et pour les autres via sa compagnie à Nice, Cie de L’Être.

Greta Bruggeman

Diplômée de l’Institut International de la Marionnette de Charleville-Mézières) ; directrice de l’Atelier d’Arketal (Centre International de formation et de recherche pour les arts de la marionnette). Elle enseigne l’art de la marionnette dans l’Atelier d’Arketal et d’autres centres de formation à la marionnette en France et à l’étranger.

DESCRIPTIF DÉTAILLÉ DE LA FORMATION

  1. Apprendre les techniques de base pour construire une « marionnette portée »
    • Création d’une marionnette, tête d’oiseau, à partir d’une forme existante, ajouter le bec et les yeux. Il est important que les yeux aient des pupilles et qu’ils regardent clairement la même chose. Les matériaux utilisés sont le carton, des formes rondes pour les yeux, la pâte à bois et la peinture.
    • Création d’une marionnette avec des poignées dans la tête et au niveau des épaules. La tête doit être lus au moins « neutre ». Elle est réalisée à partir d’une forme existante. Etude des proportions, du corps, des bras et des mains. Réalisation du cou, des épaules et du corps en trois parties, des bras et des mains. Etude des articulations. Finition des marionnettes selon les quatre éléments, l’eau, le ciel, la terre, le feu, avec du papier ou du tissu.
  2. Apprendre les principes de base de la manipulation de marionnettes
    • Comprendre les principes de base tels qu’ils ont été appliqués par la Cie Philippe Genty et développé par Simon T. Rann au cours de ses années d’expérience en tant que marionnettiste.
      – La Concentration ; la conviction ; le Point fixe;
      – La ligne des yeux ; les axes;
      – L’Impulse ; l’écoute ; la direction ;
      – La dissociation ; la distanciation.
  3. Appliquer ces principes de la manipulation à diverses formes de marionnettes, à des objets et à des matériaux
    L’objectif ici est d’appliquer les principes appris ci-dessus par une expérience pratique avec des marionnettes de plusieurs formes, des objets et des matériaux. Plus précisément par :

    • Une tête flottante sans corps ni membres et qui enseigne notamment la concentration, l’axe, la conviction, le point fixe, le regard et l’impulse.
    • Une marionnette de style Bunraku, qui nécessite trois marionnettistes pour manipuler, qui enseigne les principes ci-dessus plus en particulier la nécessité « d’écouter », à la fois la marionnette et les autres marionnettistes.
    • Une « marionnette portée », qui a une tête, des bras et un corps mais pas de jambes et enseigne ce qui précède plus en particulier la direction, la dissociation et la distanciation.
    • Les objets, qui nous apprennent plus profondément comment animer l’inanimé, et nous permettent de jouer – de décider d’utiliser ou de ne pas utiliser – consciemment avec les principes ci-dessus en même temps que de donner nous la liberté de jouer avec eux.
    • Les matériaux, plutôt les matériaux bon marché et disponibles comme le papier kraft, les flocons de maïs, l’eau ou le couscous. Ce travail ouvre une porte sur un univers poétique de la métaphore visuelle et nous donne la possibilité d’exprimer plus profondément certains aspects de la condition humaine. Cela nous amène à la quatrième objectif de cette formation…
  4. Comprendre le potentiel des marionnettes, des objets et des matériaux pour parler un langage visuel et poétique qui ne s’appuie pas sur des mots.
    L’objectif ici est de faire vivre, à travers un processus guidé d’expérimentation et de création, le potentiel des marionnettes, des objets et en particulier des matériaux, pour contourner notre cerveau rationnel, analytique et langagier et parler à une partie plus profonde de notre conscience. Ce travail est vaste et sans fin, ce ne sera donc qu’une introduction à ce travail.